Comment séduire une femme

Drague de rue : 10 révélations gonflées

Drague de rue : 10 révélations gonflées
Notez cet article

Au pays de la drague, les croyances sont foison. De la femme que vous avez abordée rejointe par un homme, d’une femme à la mine d’enterrement que vous pensiez inaccessible… fruit de milliers d’heures sur le terrain, petit tour des croyances limitantes au pays de la séduction urbaine.

Vous abordez une femme et elle est rejointe par un homme :

Un grand classique de l’angoisse masculine. Vous abordez une femme. Tout se passe pour le mieux. La conversation est intense. Impec. Et là d’un coup c’est le choc : un homme la rejoint. Dans 90% des cas, vous vous dîtes : »merde c’est son mec »‘.  Erreur mon jeune ami. Sortez-vous de cette idée limitante. Dans la plupart des cas, il peut s’agir de son ami homosexuel Jean Jacques Alexandre en 3ème année d’école de com, son ex Stéphane inconsolable et sous prozac ou tout simplement son prétendant Marc Olivier d’un ennui qui depuis 2 ans tente en vain de l’a mettre dans son lit (il peut toujours courir). De grâce, arrêtez de fuir, de rougir ou de penser que les marrons sont cuits. Au contraire, continuez la conversation comme si de rien n’était avec elle et invitez le nouvel arrivant dans la conversation. L’individu vous percevra comme quelqu’un de sympa et social. Comble du culot et avant de partir, demandez à la fille son numéro en promettant de continuer la conversation avec elle et lui. Bref un prix de groupe comme Eurodisney. Quelques jours plus tard, proposez-lui un rendez-vous mais seul à seul, il va de soit… Diplomate que vous êtes. Vous devriez réfléchir à une carrière au Quai d’orsay en passant …

Une femme fait la gueule et vous pensez cette dernière inaccessible

Grave erreur. A paris, la mode : c’est faire la gueule. Ne croyez pas ce que vous voyez ou ce que vous pensez croire. Dans la plupart des cas, la technique de la façade est un moyen habile pour la femme de filtrer « les lourds ». Ne tombez pas dans le trou comme un Mammouth sous l’air du bronze. Allez vérifier par vous même l’étendue de la réalité…ou des dégâts. Dans la plupart des cas, cette mine d’apparence déconfite laissera apparaitre un merveilleux sourire ou mieux à quelques instants sympa. Bref à des années lumières de vos idées préconçues. Enseignement : ne croyez pas ce que vous voyez, allez vérifier sur place comme un grand.

Elle refuse de vous revoir : c’est forcément de votre faute ou de votre chat Mitsou

Surdimension de l’égo masculin. Le plus fort, le plus irresistible. N’allez pas en faire tout un fromage même si vous pensiez cette rencontre servie sur un plateau. Rappellez-vous un enseignement de base en drague de rue : toutes les femmes ne sont pas disponibles. En majuscule ça donne : INDISPONIBLE. Et même la plus grande technique n’y fera rien. Les femmes heureuses ou fidèles, ca existe vous savez. Une femme vient de se marier, elle est amoureuse, elle attend un enfant, elle sort d’une relation difficile, Arrêtez de vous prendre pour un surhomme, ou de faire reposer la responsabilité sur vos épaules. Même les meilleurs essuient des refus et heureusement vous me direz. Si vous avez la chance de vivre à Paris, ville idéal pour le game (la loi du nombre), ne le prenez pas pour vous, regardez simplement derrière son épaule et aborder la suivante. C’est la bonne.

Elle marche à toute allure, abordage ?

Je vais vous offrir le « body langage pour les nuls ». 90% de l’information est transmise par le non verbal (le corps). J’ai vu des hommes courir après des femmes qui avaient pratiquement franchi le mur du son. Et à votre avis, quel fut le résultat ? Un réponse prévisible et supersonique : « j’ai pas le temps ! ». Logique mon garçon. La drague de rue implique un minimum d’observation et de bon sens. Une femme pressée de rentrer chez elle ou de rejoindre Alice sa meilleure copine pour parler de sa partie de jambes en l’air n’a aucune raison de stopper sa course folle pour vos beaux yeux. Bref, repérez plutôt des femmes en mode dispo. Elles marchent normalement. Elles regardent au ciel, elles lèchent les vitrines.

Un homme ou un pote à vous aborde une femme devant vous , vous préférez ne pas revenir

C’est un exercice que nous pratiquons avec Alois en street session. J’espère qu’il va pas lire l’article ou je vais l’entendre  toute la soirée : »rémy, tu balances nos secrets ». Pour l’histoire lors de nos ateliers, je demande à un élève d’aborder une femme. Ca peut se passer bien comme moins bien. Si ca passe moyen, à savoir qu’il n’a pas réussi à prendre le numéro, je demande à un autre d’y aller. Et vous savez quoi ? Lui a réussi à obtenir son numéro .Tour de magie vous pensez ? Pas du tout. En séduction, il n’y a pas de règles. Une femme a toutes les raisons de vous refuser son numéro comme toutes les raisons de le donner à votre ami quelques minutes plus tard. Croyez-moi, c’est une belle leçon de vie. De plus,  un excellent exercice de désinhibition et de lutte contre la pression sociale dixit le fameux qu’en-dira-t-on.

Une femme vous regarde dans les yeux, vous lui plaisez. Bah voyons !

Un jour j’ai entendu dire d’un coach en séduction l’un des conseils les plus absurde de la planète. « N’abordez que les femmes qui vont ont manifesté un regard appuyé ». La question que j’ai envie de vous poser, et les autres, c’est-à-dire les 98 % ? Tordons le cou aux conseils de ce coach et à cette règle. L’histoire raconte que c’est pas parce qu’une femme vous regarde que vous lui plaisez. Et non ! Elle peut vous regarder pour mille raisons : se rassurer et sentir en vous le désir monté, vous pouvez lui rappeler son cousin, un acteur qu’elle n’aime pas, un chanteur qu’elle adorait à 6 ans…bref un tas de raisons aux antipodes de votre imagination débordante.

La preuve à peine abordée, rien ne se passe pas comme prévu, vous étiez convaincu d’avoir le ticket et en fait rien : le bide… La réalité est sévère. Elle a la politesse de vous répondre mais pas de feeling alors que son regard en disait tellement long ! Premier grand enseignement de la drague : ne croyez pas ce que vous pensez voir. Allez toujours vérifier vos prétendus eye contact et tirez en le bilan. Vous remarquerez le plus souvent, les meilleures approches se font avec des femmes surprises par votre arrivée. L’effet de surprise est tellement plus séduisant. Conclusion : abordez toutes les femmes mais surtout celles qui ne vous ont pas vu venir.

C’est une touriste et elle repart demain à Moscou !

Un grand classique de la touriste. Le contact passe super bien mais manque de pot pour vous, elle rentre demain à St petersbourg ou wagadoudou.
Et dans la plupart des cas, c’est vrai ! La grande erreur du dragueur moyen est de laisser tomber. Apprenez de vos erreurs. La force d’un séducteur ? La patience. Il m’est arrivé de coucher avec une touriste un an plus tard, elle repartait le soir même. Qu’ai-je fait au juste ? Bah simplement je lui ai demandé un contact : mail, facebook et régulièrement tous les 3 mois, je lui demandais de ses nouvelles on line. Et vous savez quoi ? Un an plus tard, elle est revenue sur Paris pour les affaires. Je ne vous fais pas dessin, que s’est-il passé ? Vous avez tout compris. On a repris les choses dans l’ordre : rencard et hotel.

Ça m’a couté quoi ? 3 ou 4 poke sur facebook. Vache quelle dépense d’énergie !  L’enseignement de l’histoire ? La patience est une valeur d’avenir. Lorsque Natacha vous dit qu’elle repart demain à Moscou, cool : prenez le mail, le facebook , croyez-moi, un jour ou un autre votre heure viendra et elle se rappellera de vous.

Vous passez 30 minutes à chaque conversation !

Si la méthode secrète becomein se veut explosive, ce n’est pas pour rien. Mettez vous à la place d’une fille. Vous venez l’aborder, c’est courageux.
Mais que faites-vous ? Au lieu de lui donner envie de vous revoir et de boucler l’interaction en quelques minutes, vous dîtes tout de vous. Diplôme, expérience, sport, histoires , vous êtes interminable à faire dormir un mort . Surtout elle se dit  « j’ai aucune raison de revoir ce mec, il m’a tout dit » ou pire « ce mec passe 30 minutes en rue, il est paumé ou pire Sdf». Au pays du raccourci, ça va très vite. Tiens rappelez-vous étant gamin vos séries préférées. Lorsque la scène captivante s’arrêtait nette et vous demandez de revenir la semaine prochaine. Croyez-moi, vous aviez hâte d’y être. Une femme, c’est pareil. Donnez lui envie de vous revoir. Ne passez pas des heures à parler sur le macadam. Soyez bref, court et sachez partir au sommet de l’intensité. Vous êtes le feuilleton, coupez vous-même la plus belle scène ! Elle sera impatiente de connaitre la suite …

Vous avez besoin d’être en groupe pour draguer

Draguer à plusieurs, c’est sympa. Surtout au début de l’apprentissage. On a besoin d’émulsion et l’esprit de groupe a le chic pour nous le donner. On parle de nos retours, on passe des moments ensemble. Ok c’est sympa au début mais vous savez quoi ? Les meilleures dragues de rue se font solo comme des grands. Car vous savez quoi aussi ? Vous n’aurez pas toujours marc, oliver et antoine avec vous lorsqu’une superbe bombe atomique passera devant vous. Pire lorsque vous serez au rencard ou pire ou lit rire !
Un jour ou un autre, l’oiseau doit faire son envol et  sortir du nid confortable. Les meilleurs dragueurs sont seuls et draguent seuls. Matière ingrate ? C’est vrai que la drague est une matière de solitude. Apprenez à draguer seul. Voyez vos potes pour le ciné, les restos. Pas pour la drague. Le moins possible en tout cas.

Vous pensez que les plus belles femmes sont les plus difficiles à draguer

Vous connaissez la théorie de la complémentarité ? En gros,on cherche tous ce qu’ils nous manquent dans la complétude de notre être.
Par exemple, une femme belle à conscience de sa beauté. Et comme tout humain, elle recherche ce qui lui manque. Une valeur, des qualités …Vous apprendrez par conséquent qu’une femme canon disposant de la valeur beauté cherchera souvent chez l’homme des valeurs complémentaires au facteur beauté. Et dans la rue , c’est la même histoire. Il est en réalité (alain soral si tu m’entends) plus normal d’abordé une femme belle qui en a conscience de cela qu’une femme moyenne plus enclin à mal vous recevoir. Chez l’homme, la beauté fait peur et nombreux sont ceux qui n’osent pas aborder des femmes de rêves de peur de ne pas être pas au niveau. Croyez moi, les hommes et femmes ne résonnent pas de la même manière. Il n’y a pas de niveau.

Si un homme recherche le facteur plastique, la femme recherche avant tout une identité, un charme. Dans la rue, entre une femme moyenne et canon, prenez votre courage à deux mains et foncez sur la plus belle. Vous pourriez être agréablement surpris.

Related posts

Créer une réputation qui drague pour vous

Facebook Drague : Comment draguer sur Facebook !

Comment draguer par SMS ?

Comment draguer en terrain difficile ?

Comment aborder une femme dans un groupe ?

Ce que veulent les femmes