Comment séduire une femme

Le top 7 des erreurs du « gentil garçon »

Le top 7 des erreurs du « gentil garçon »
Notez cet article

OK, Kate a épousé William. Parfois le gentil gagne, ils font un joli mariage et auront de jolis enfants. Ca, c’est pour le conte de fées. La réalité est différente, vous n’avez qu’à tendre l’oreille quand vous prendrez un café en terrasse la prochaine fois. Vous le voyez ce groupe de filles ? Elles se plaignent. De quoi ? De leurs mecs, trop gentils…

Pour séduire, il faut être (un peu) bad boy

« Je ne sais plus quoi faire, il me traite comme une princesse, j’ai tout, il est gentil, riche, cultivé, mais je m’ennuie. J’ai besoin qu’on me secoue » !

Voilà, le bad boy fait son retour fracassant sur scène. A vrai dire, elles le savent, elles ne veulent pas vraiment du prince charmant. Elles veulent le bad boy qui va mettre du piment dans leurs vies. Mais que lui reprochent-elles exactement, au prince charmant, à ce gentil garçon ?

Passons donc en revue le top 7 des erreurs du mec trop gentil… à éviter dans le cadre d’un jeu de séduction.

TOP 1 Le gentil garçon croit qu’il faut être gentil en toute circonstance

La plus grosse des erreurs. Gentil ne veut pas dire faible. Un gentleman, un gentilhomme, n’est pas un homme gentil. Cet homme-là a les manières du gentilhomme, mais a aussi l’épée. On vous agresse, vous répondez. Non, on ne s’écrase pas en permanence. On relève les épaules, on affirme ses choix, et on se défend en cas de besoin. Attention, l’épée était une image, de nos jours c’est assez mal vu hors de l’Académie Française de porter une épée dans la rue.

Une fille va trop loin avec vous, vous savez la remettre à sa place. La loi du Talion parlait « d’œil pour œil, dent pour dent ». Ailleurs, on parlait de « tendre la deuxième joue ». Choisissez votre philosophie, mais prendre des coups gratuitement ne fera pas de vous un séducteur qui attirera les filles.

TOP 2 Le gentil garçon ne dit jamais non

Le gentil garçon n’a pas confiance en son jugement d’une manière générale. Même s’il sait, lors d’un travail de groupe, lors d’une réunion, qu’il a la meilleure approche, la meilleure solution à un problème, il peut manquer de confiance en lui si on hausse la voix contre lui. Un exemple : pour ne pas blesser la fille qu’il convoite, il sera prêt à faire deux kilomètres dans les rues, sera prêt à se perdre avec elle alors qu’il connaissait l’itinéraire juste dès le départ. C’est mignon, mais savoir dire non est une grande force. On ne force pas la main d’un gentleman, surtout quand il a une meilleure réponse, une meilleure manière de faire les choses.

TOP 3 Le gentil garçon ne sait pas s’affirmer

Faites vos propres choix ! Qu’est-ce que vous aimez vraiment ? Quelle cuisson pour votre viande ? Quel film à l’affiche ce soir ? Un vrai homme ne se contente pas de « peu importe », de « ça m’est égal ». Sachez être tranchant. Choisissez une voie et engagez-vous dedans. Si vous ne le faites pas, elle vous prendra pour quelqu’un de timoré. Pas très très viril comme image…

TOP 4 Le gentil garçon s’excuse trop

Le gentil garçon s’excuse tout le temps, s’excuse de vivre, s’excuse de penser différemment, s’excuse dès qu’on hausse un peu le ton face à lui. Arrêtez de vous excuser lorsque vous demander du feu, l’heure, arrêtez de vous excuser si vous abordez une fille parce qu’elle est belle. C’est normal. Le premier mot, c’est toujours « Bonjour », ou « Bonsoir ».

Exemple : « Bonjour Gwendoline, tu n’as vraiment pas changé depuis le collège Nolwenn Leroy ». Tant pis si elle ne s’appelle pas Gwendoline, ça la fera peut-être rire. Le gentil garçon, c’est le genre de type à s’excuser quand on le bouscule. Vous voyez le genre ? Si ça vous correspond, arrêtez ! Développez votre confiance en vous, en votre corps notamment.

TOP 5 Le gentil garçon demande tout le temps l’avis de sa princesse

Et c’est bien ça qu’elle lui reproche. Une relation, c’est comme de la danse : c’est l’homme qui doit mener. Être une princesse, ce n’est pas faire des caprices à longueur de temps, c’est savoir danser dans les bras de son homme. Elle veut être guidée par des bras solides, fermes, tout en ayant le pas léger. Arrêtez de lui demander son avis pour le choix des sorties, le choix du restaurant, le choix du vin. Vous êtes l’homme, assumez vos désirs, vos choix, vos envies. Non, vous n’êtes pas obligé d’atteindre le consensus à chaque fois.

TOP 6 Le gentil garçon n’assume pas sa virilité

Élevé par une maman protectrice ou castratrice, il est persuadé qu’il faut être doux avec les femmes. C’est en ça qu’il en sait vraiment pas comment draguer une femme. Le gentil garçon peut avoir des problèmes avec sa partie bestiale. Il la nie, il l’étouffe, il ne veut pas entendre la bête en lui. Il pense que ce n’est pas civilisé, pas adapté, que l’on doit bien se tenir et toujours avoir une attitude irréprochable.

Et bizarrement, que lui reproche sa copine en terrasse en pleine discussion avec ses amies : « il me fait l’amour, il me respecte, mais bordel quand est-ce qu’on baise ? Quand est-ce qu’il me prend comme une chienne » ? Je ne veux choquer personne, je vous jure que j’ai entendu ces propos plus d’une fois. Mes amies filles me demandent très souvent de rappeler aux mecs que je coache qu’à un moment, il faut laisser sortir la partie animale en nous. Messieurs, comme au rugby, soyez viril mais correct. La bestialité maîtrisée.

TOP 7 Le gentil garçon a un vrai problème avec le regard des autres

Gentil ne veut pas dire faible, bien au contraire. Il veut satisfaire sa mère, sa copine ou sa femme, ses patrons au bureau, ses amis en étant disponible en permanence. Le problème du gentil garçon, c’est qu’il veut plaire à tout le monde. Or, c’est impossible. Aussi charmant soit-il, aussi bienveillant soit-il, il y a toujours des jaloux qui lui en voudront.

Alors le gentil garçon, qui veut plaire à tout le monde, ne comprendra pas cette attitude et essaiera de leur plaire, même à eux. C’est une perte folle d’énergie. Le gentil garçon se démène avec des problèmes qu’il se crée lui-même en essayant de faire l’unanimité. Vouloir plaire à tout le monde, c’est malheureusement prouver que l’on n’a pas de personnalité, et c’est bien le plus grand reproche qu’on fait au gentil garçon.

Trop lisse, trop sage. Pour pouvoir pousser, la graine a besoin de faille dans la roche. Le gentil garçon doit apprendre à ouvrir ses failles pour grandir !

Related posts

L’ABC de la seduction

Ce que veulent les femmes

Comment aborder une femme dans un groupe ?

Comment la séduire par sms ?

La technique de drague sur Facebook

Comment draguer en terrain difficile ?